EN ROUTE VERS LE MAROC

EN ROUTE VERS LE MAROC

Enfin le départ

Nous avons pris la route mercredi 29 janvier, enfin, après tous ces jours d’attente. Cela commençait à faire bien long de repousser chaque semaine notre départ.

Après un réveil bien matinal, pour partir tôt, il a fallu déjà faire quelques réparations!! Et oui la nouvelle broche montée sur le camping car ne fonctionnait pas pour les veilleuses côtés gauches. Nous avons bougé la caravane avec Roger, notre ami-hébergeur sur Lège. Enfin dans l’axe, il n’y avait plus qu’à atteler avec le 4X4. La veille nous n’avons pas réussi à la faire monter sur la margelle de béton!!

 

Une fois les aurevoirs faits avec Gus, Clo, Capucine et Léon (et quelques larmes versées et oui!!) ainsi que le plein d’essence et la pression des pneus nous avons enfin pris la route vers 10H, direction l’Espagne.

Traversée de l’Espagne

Les kilomètres se sont enchainés à une vitesse folle (enfin 90km/h). A peine une petite pause pour préparer les sandwichs et faire un petit pipi, nous nous sommes arrêtés pour la nuit a 21H30 passés. Nous avons dormi sur un parking poids lourds.

A 7h nous étions prêts pour une nouvelle longue journée. Le but étant d’arriver à Algésiras dans l’après midi.

 

Arrivée à Algésiras

Nous avons encore roulé 8 heures pour atteindre notre objectif. Une fois sur le place, le GPS normalement poids lourds, s’est amusé à nous faire passer par des rues ou tu ne pouvais pas passer à plusieurs et bien sur nous nous sommes retrouvés coinces dans un virage. Impossible de tourner, il a fallu une super manœuvre du pilote, soit reculer en ligne droite sur 30 mètres, puis faire un virage en épingle à cheveux, puis encore un peu de ligne droite et une dernière remontée dans une rue pour se sortir de cette mauvaise passe (pas de photos de cet episode car nous étions bien concentrés).Nous étions bien sous pression, nos mains tremblaient encore quand nous sommes arrivés à l’agence pour prendre nos billets de bateau après avoir retrouvé l’autoroute.

 

Inicio

Dans cette agence, nous avons payé nos billets aller/retour 260€ pour 4 quand sur internet je trouvais des billets entre 400 et 1200€!! Comme ce sont des billets open nous pouvons rentrer et sortir du Maroc quand nous le souhaitons en respectant juste les différents horaires de la compagnie TrasMediterranea.

Nous décidons donc de dormir comme l’année dernière sur le parking du port d’Algésiras. Mais cette année, ce n’est plus possible. Nous nous retrouvons donc à attendre le bateau de 20H.

Nous nous baladons sur le port, cherchons des toilettes, donnons quelques boites de sardines à une dame, dinons a 18H car nous devons être prêts 1h avant l’heure de départ pour embarquer. A 19H nous sommes les premiers de la file, prêts à partir!! L’heure tourne, nous commençons à passer les postes de douane vers 19h45.

Embarquement sur le bâteau

Puis nous attendons que le bateau vienne se mettre à quai et que les poids lourds et voitures débarquent. Et la c’est à nouveau un gros coup de pression pour Adrien: comme la marée est haute, la descente du bateau est très périlleuse, la rampe d’embarquement étant très raide. Les poids lourds manquent de toucher à l’avant des qu’ils arrivent sur le quai et sont obligés de remonter leur suspension arrières pour ne pas toucher!! Comment allons nous faire avec le porte à faux de la caravane?

L’équipage est parfait. Ils en ont vu d’autre. Ils guident Adrien sur une traverse de bois pour rehausser les roues de la caravane, en marche arrière bien évidemment sinon cela ne serait pas drôle, et de trois quart.

Puis ils le guident pour se garer entre les camions. Nous montons sur le pont du bateau pour le regarder quitter le port à 21h45, puis nous faisons les papiers pour la douane marocaine, et enfin nous nous offrons un petit verre pour nous remettre de toutes ces émotions.

La traversée se passe bien rapidement. Nous sommes à Tanger vers 23h30.

Arrivée au Maroc

Nous sortons les premiers du bateau, toujours premier de la file. La descente est beaucoup plus facile car le quai est plus adapté et la marée plus haute. Nous filons vers la douane, qui nous oblige à passer au scanner, étape que nous ne pensions faire qu’à la sortie. Nous voila parti pour attendre notre tour pour le scanner (des voitures nous ont doublés quand nous avons du contourner les poteaux de la douane), et la à nouveau une grosse pente qui nous obligerai à faire toucher l’arrière de la caravane. Ni une ni deux Adrien attrape les plaques de désensablage pour nous rehausser un peu et passer cette épreuve sans difficultés. La machine passe une première fois pour le 4X4 puis une deuxième fois pour la caravane.

Puis nous reprenons notre place à la douane. Ils nous prennent les papiers de la caravane ainsi que du 4X4 et nos 2 passeports. Nous ouvrons la caravane ainsi que le 4X4 mais comme nous n’avons rien à signaler et les enfants sont un bon atout pour amadouer les douaniers. Nous ne restons pas bien longtemps. Nous récupérons notre attestation pour pouvoir rouler au Maroc avec nos véhicules, et filons nous garer sur le parking. Il est déjà bien tard et de la route nous attend le lendemain. Nous nous couchons à 1h du matin.

 

Tanger-Marrackech

Le réveil sonne de bonne heure vendredi matin, 7h. Le temps de nous réveiller, de nous habiller, nous repartons sur les routes vers 8h.

Nous roulons encore beaucoup. Nous faisons une halte pour déjeuner sur une aire de péage assez rapidement. Nous arrivons au Relais de Marrakech vers 16h. Nous sommes agréablement surpris par ce camping. Il se situe à l’extérieur de la ville, au bout d’une piste praticable avec la caravane. Nous sommes super bien accueillis.

Le Relais de Marrackech

http://www.relaisdemarrakech.com/

 

Nous cherchons un emplacement et nous nous posons juste derrière une famille française (Les villes du monde) qui voyage avec leurs 3 enfants et avec qui j’ai eu des contacts la veille. C’est assez amusant.

Nous allons profiter un petit moment à la piscine, le coin est magnifique. Il y a des petits salons marocains partout, des hamacs. Cette terrasse donne sur le bar et le restaurant ou nous réservons une table pour le soir. Nous l’avons bien mérité après les 26h de route. Nous passons à la douche qui est bien chaude et avec beaucoup de pression (un super point au Maroc). Nous passons un petit moment à discuter avec Erika et Julien avant qu’ils ne partent pour une soirée spectacle pour leurs enfants et que nous allions diner. Nous prenons une soupe marocaine en entrée (Harira) puis des tajines bœuf et Keftas pour les enfants et un couscous agneau pour nous 2. Nous nous régalons, c’est super bien cuit et épicé. En dessert nous nous partageons des oranges à la cannelle.

Nous nous couchons tellement contents d’être au Maroc.

Après le petit déjeuner, les enfants se retrouvent pour jouer ensemble. Adrien gère le 4X4 et la caravane, discute avec un écossais qui se trouve à 2 emplacements de nous et qui à une caravane. Et moi, je me pose aux bords de la piscine. Quel bonheur!! Valentine se fait avoir par un monsieur qui lui propose de faire du cheval gratuitement, donc forcement elle fonce et galope à travers le camping. Puis ce cher monsieur vient réclamer son argent!!

Nous lui donnons mais ne sommes pas super contents de la façon dont cela a été fait. Première leçon expliquée aux enfants, savoir dire NON. Nous rencontrons aussi le marchand de fruits et légumes avec sa cariole et son cheval.

 

Marrackech-Agadir

A midi nous repartons pour notre destination finale, Agadir. Les paysages sont vraiment magnifiques. Nous voyons les montagnes de l’Atlas enneigées, les camions et voitures surchargées, les animaux perchés en haut des véhicules, les dromadaires qui traversent un pont. Il y a tellement de choses qui nous émerveillent.

Nous traversons Agadir, ces longues rues bordées de drapeau du Maroc et de la photo du roi. Celui ci est attendu dans la région depuis déjà quelques jours. Du coup il y a des policiers à tous les rond point.

Arrivée au Camping Atlantica Beach

http://www.atlanticaparc.com/

Nous arrivons à notre camping de l’année dernière vers 17h. Nous sommes super bien accueillis par nos amis Jocelyne et Yves, couple que nous avions rencontrés l’année dernière au port d’Algésiras et avec qui nous avions découvert le souk d’Agadir lors de notre précédent périple et avec qui nous avions passé quelques jours. Ils nous attendaient de pieds fermes. Le camping est plein lorsque nous arrivons, mais Yves s’est bien renseigné et leurs voisins d’emplacement doivent partir le lundi matin. Nous nous mettons donc sur un emplacement provisoire.

Apres un petit tour à la plage pour admirer le coucher de soleil, une bonne douche, nous sommes reçus comme des rois pour le diner.

Yves est parti au village chercher de la soupe Harira ainsi que du pain artisanal. Et nous passons une super soirée.

Le souk d’Agadir

Le dimanche matin après une matinée à surfer ou plonger, nous assistons a retour de pêche. Les petites embarcations se font porter pour etre ramenées au port. Nous partons au souk pour un déjeuner de poissons grillés, ou un tajine pour Valentine.

Nous déambulons un peu dans les allées du souk pour nous trouver un plat à tajine en inox de la taille au dessus de celui que nous avons. Et oui les enfants ont augmenté leur ration!!

Puis nous retrouvons Louis (un très bon ami français résident au Maroc d’Yves et Jocelyne) pour un gouter fait de beignets marocains et jus d’orange frais ou thé.

Les enfants jouent sur la place avec 2 autres enfants marocains. Nous rentrons vers 18h, après un bon après midi bien ensoleillé les enfants et Adrien sont bien contents de faire un plouf au soleil couchant. Yves nous régale ensuite d’une petite soupe maison de vermicelles.

Installation sur notre place

Les choses sérieuses commencent lundi. Nous changeons de place pour nous retrouver jute à côté d’Yves et Jocelyne. A11h30 la caravane est posée grâce à l’aide de gens du camping. Vient le moment ensuite de monter notre auvent pour nous faire un espace supplémentaire. Christine et Yvan nos voisins de derrière arrivent à la rescousse pour nous aider à tenir les piquets pendant qu’Adrien et moi dressons l’auvent. Les enfants préparent un bon tajine avec Yves. Adrien plante de longs pieux en ferraille pour bien arrimer l’auvent. Nous voila bien installés pour les prochains jours qui arrivent. Nous avons notre petite terrasse extérieure, avec notre salon de jardin. Nous sommes super bien.

Comme il fait super chaud nous partons nous rafraichir sur la plage. L’eau est fraiche, nous nous faisons alpaguer de tous cotés par les promeneurs en dromadaires ou chevaux. Adrien a beau leur expliquer que nous sommes la pour un moment et que nous ne pouvons pas payer une balade tous les jours, ils ne nous lâchent pas et vont jusqu’à se coucher à nos pieds pour certains.

Le soir pour remercier nos voisins nous faisons un canoune de keftas (barbecue marocain avec des boulettes de viande assaisonnées façon marocaine) avec une salade de légumes. Nous achetons le pain en bordure de route à un charmant petit monsieur qui le fait cuire sur des pierres chaudes.

En dessert j’ai fait des crêpes pour la chandeleur (mieux vaut tard que jamais). Nous passons une super soirée avec Christine et Yvan (qui arrivent du sud est) et Yves et Jocelyne.

Real life

Mardi c’est la reprise des cours. Et oui il ne faut pas se reposer sur nos lauriers, cela fait bientôt 5 jours que les enfants ne bossent pas. Nous reprenons donc notre rythme avec un réveil à 8h, le temps du petit déjeuner puis à 9h15/9h30 nous sommes au boulot. Après une matinée studieuse ( nous faisons maths et français d’affilés ), nous partons marcher pour certains et courir pour moi. Le sables est bien trop mouillé ce n’est pas évident pour une reprise. Adrien et les enfants reviennent avec des calamars fraichement péchés. Un vrai régal en persillade. L’après midi nous repartons nous baigner et surfer tranquillement. Le soir nous passons une soirée tous les 4.

 

Souk à Aourir

Mercredi, c’est jour de Souk à Aourir, village à quelques kilomètres de notre camping sur la route d’Agadir. Après l’école, et un petit cours de natation dans la piscine du camping qui est très fraiche nous y partons. Nous faisons nos petites emplettes pour trois fois rien. Nous adorons ces marchés qui restent vraiment traditionnels. Les étals sont souvent à même le sol, les couleurs et les odeurs sont un vrai plaisirs des sens. Il y a pas mal de monde qui se bouscule, qui vient faire ses courses. Des petites charrettes permettent de porter tes sacs pour seulement quelques dirhams. Les étals de légumes et fruits sont bien nombreux. Il y a aussi de nombreux étals de fruits secs, d’olives, de vêtements, de bric à brac, etc.. Nous y passons un très bon moment. J’y ai trouvé un joli morceau de tissu pour 7€ pour 4m50x1m50!!

Nous partons manger des brochettes grillés juste au dessus du camping, à Imi Ouaddar avec de la famille de Jocelyne arrivés la veille. Le serveur nous prend pour des touristes et ne nous sert pas exactement ce que nous avions commandé. Nous passons un très bon moment mais sommes un peu déçu de ce qui nous a été servi. Pour digérer nous rejoignons la plage, pour une session surf et pêche.

La soirée se passe au calme tous les 4.

 

Entre pêche et plage

Nous nous réveillons avec la belle nouvelle de la naissance de Rémi, le fils de mon frère Matthieu et de sa femme Elisabeth dans la nuit. Pour le petit déjeuner je fais des pains perdus car le pain est bon frais mais sèche très vite. Nous nous régalons et prenons des forces pour affronter l’école. Pour le déjeuner nous nous faisons des pains bagnats au thon, puis partons pécher sur le haut d’un rocher au bout du camping. Nous revenons bredouille;

Taghazout

Nous partons prendre le gouter à Taghazout., petit village très prisés des surfeurs.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :