De découvertes en découvertes

De découvertes en découvertes

 

Teahupoo

Quand tu viens à Tahiti, et que tu es fan de surf, tu ne peux pas ne pas aller à Teahupoo. Nous avons donc pris la voiture en fin de matinée, après avoir fait l’école aux enfants.

37 km nous sépare de ce spot de folie.  Nous avons découvert la région de Taiarapu-ouest, c’est le coté qui se trouve à l’ouest de l’isthme de Tahiti, après Taravao.

La végétation est très dense, verte, et il y règne une humidité plus importante que dans notre coin. Nous sommes partis sous une petite pluie fine. Depuis que nous voyageons, rien ne nous arrete dans nos découvertes, et surtout pas la pluie.

Nous nous sommes arrêtés au niveau de la marina de Teahupoo pour pique niquer. Le cadre de la marina est sublime. Les montagnes donnent un cachet particulier à cet environnement.

teahupoo1teahupoo2teahupoo3teahupoo5teahupoo6

Nous avons rencontré un pêcheur qui rentrait avec son petit bateau. Il pêche uniquement à la canne. Mais pas n’importe quelle canne!! celle ci avait un moulinet d’une taille d’un autre monde avec un fil énorme.

teahupoo4

Ce monsieur fut charmant. Il nous expliquait que les conditions de pêche actuelles étaient bien différentes de celles d’il y a 25 ans!!! Actuellement il y a peu de poissons à cause de la surpêche des gros bateaux qui ratissent les fonds marins. Il y a de plus en plus de requins dans le coin. Le métier n’est plus du tout rentable actuellement. Il vaut mieux aller à la pêche pour le plaisir.

Dans la marina, nous avons vu passer de nombreux poissons ainsi que de grosses raies.

Puis alors que nous étions assis près de la cale de mise à l’eau, un jeune homme a mis son jet ski à l’eau. Adrien l’a maintenu avec ses pieds pour éviter que celui ci ne se cogne contre le bateau ou le muret pendant que le jeune garait son pick up. Nous avons passé un instant à discuter avec lui. Sur son jet il y avait un foil. Nous nous sommes rendus compte au fil de la conversation que  nous discutions avec le prodige tahitien de surf, Lorenzo Avenenti. Il nous a fait part de son expérience à Teahupoo. Au départ, il allait sur le spot en ramant, cela faisait une sacré distance aller-retour. Grace à ses sponsors il peut désormais y aller en jet-ski.

Nous sommes ensuite allés nous garer au bout du bout de la route de cette cote tahitienne. La fin de la route se situe à Teahupoo. Il y a une fausse vague pour immortaliser notre venue sur le lieu mythique. Les enfants se sont pretés au jeu.

teahupoo7teahupoo8teahupoo9

Ensuite nous avons marché sur un petit sentier pour nous retrouver juste en face de cette vague réputée, qui n’était pas exceptionnelle (ce jour là) Nous avons passé un petit moment dans ce lieu qui est très serein, et bien calme en semaine.

teahupoo10teahupoo11teahupoo12teahupoo13

En rentrant, nous avons acheté quelques petits gâteaux à une dame sur le parking. Ces gâteaux individuels à la papaye ou au potimarron étaient délicieux. Nous avons aussi acheté 3 crêpes bananes chocolat.

teahupoo14teahupoo18teahupoo15teahupoo16teahupoo17

Marae

Nous avons décidé d’aller voir les sites spirituels de Tahiti, les marae.  Ce sont des lieux sacrés qui servaient aux activités sociales, religieuses et politiques dans les cultures polynésiennes précédant la colonisation.

Sur ces sites, nous avons pu voir que les populations créaient avec des pierres, des sépultures, plus ou moins grandes. La population venait ensuite prier, ou déposer des objets.

Certains sites ont été totalement détruits alors que d’autres permettent un réel visuel de ce que cela pouvait être.

marae1marae2marae3marae4marae5

En nous rendant sur le deuxième marae de Paea, nous avons trouvé qu’il y avait beaucoup de voitures qui se rendaient sur ce site. Nous avons continué en nous disant qu’il se passait quelque chose de particulier. Le parking était vraiment saturé. On nous a expliqué qu’il y avait un spectacle. Nous voila en train de payer des billets, sans savoir ce que nous allions voir.  Une hôtesse nous installe dans la tribune. Il fait super beau, donc très très chaud. Jules et Valentine vont nous chercher des noix de coco pour nous rafraichir avec leur eau bien fraiches.

marae6

Le destin fait bien les choses. Il y a deux jours de celà nous parlions avec des copains d’aller voir un spectacle de danse traditionnelle tahitienne. Et bien nous nous sommes retrouvés à regarder pendant 1h30 un spectacle mettant en scène 60 danseurs accompagnés de 20 musiciens. Il régnait, dans ce lieu sacré, une incroyable ambiance. Nous avons été transporté des le début du show. C’est assez indescriptible comme sensations, mais nous avions des frissons, les larmes aux yeux, une boule dans la gorge tant l’énergie dégagée était puissante. Tous les danseurs étaient animés par la musique, ils avaient tous le sourire vraiment communicatif. Les artistes se sont changés à de nombreuses reprises durant le spectacle. A la fin de celui ci, nous étions déçus que cela soit déjà fini, c’était magique. Nous avons félicité cette troupe qui se produisait pour la première fois pour leur nouveau spectacle. Les enfants ont eu leur petit souvenir avec une des danseuses.

marae7marae8

https://www.facebook.com/FCIBARD/videos/10222355550693635/?__cft__[0]=AZXYapVqxhP0cp0opq1szTEzsZcnXDhjFs1F3j9-Px7XqHXiGyrY40TIfL33Kl8-idA2Ov4IN0subtisK6GbLSyOGXB04b5gA0OfoctwOuiS6jfCRyBz9XIjl-yd6sjInWx3JrAJJEWNrh2fm-mxoOJHoZIKkX3grqpKHLAty9aA_3zZW8PVnE2AYI1trd7ZUzcHkMOGjAP7NnyiGMXzQX7J&__tn__=-UK-R

 

Brunch polynésien

Le dimanche, il y a une institution ici en Polynésie. De nombreux marchands ambulants proposent des plats traditionnels pour un brunch dominical festif.

Nous sommes allés acheter de nombreuses choses pour notre premier brunch, afin de découvrir de nouvelles saveurs. Nous avons donc pris du poisson cru/coco, du poulet fafa (poulet aux épinards et lait de coco), des racines (bananes plantins, tarot, manioc), des firi firi (petits beignets), ainsi que du pua rôti au miel  (porc rôti).  Nous avons bien déjeuné. Nous avons tout aimé sauf le potimarron sucré (poe) très gélatineux!!

brunch2brunch1

 

Les 2 Cascades

Nous avons pris la route vers la cote est, après Taravao. Nous avons roulé jusqu’à Faaone, ou se trouve un site magnifique avec deux cascades.

2cascades42cascades12cascades22cascades3

Nous avons pris un peu de hauteur pour voir la vue au dessus. Nous nous sommes enfoncés dans une jungle dense, boueuse, glissante, et humide. Et puis au bout de quelques mètres, nous nous sommes retrouvés bloqués par un mur de végétation. Avec le temps on s’est dit qu’il ne fallait pas jouer. La pluie n’était pas loin, donc pas la peine de risquer une descente difficile.

2cascades52cascades62cascades72cascades82cascades92cascades102cascades142cascades112cascades122cascades13

Nous avons rebroussé chemin, et sommes allés nous poser un peu plus loin dans un parc près du lagon pour pique niquer. Nous étions entourés de poules, coqs et poussins. C’était agréable de se poser sur une table, mais le site n’était pas fabuleux.

dej1dej2dej3

Plage de sable noir à Hiitia

Afin de faire faire un peu de surf à jules nous avons continuer notre route pour nous poser sur la grande plage de sable noire d’Hiitia. Les vagues étaient bien sympa pour lui. Après avoir fait un château de sable Valentine à retrouvé Jules et Adrien dans l’eau, et a bodysurfé avec une tortue. Je me suis mise à l’abri dans la voiture car il y a eu une grosse ondée.
hiitia7hiitia1hiitia2hiitia3hiitia4hiitia5hiitia6

Après cette  session de surf, nous avons fini la journée au Trou du souffleur.

Le trou du souffleur

Ce trou du souffleur, appelé également geyser maritime, est en fait une grotte sous marine qui se prolonge par une cheminée, un ancien lavatube, dont l’extrémité donne au pied de la paroi rocheuse en bordure de l’ancienne route de ceinture, désormais désaffectée. Ce lavatube s’est formé il y a plusieurs millions d’années par le passage d’une coulée de lave visqueuse dans les falaises basaltiques actuelles. Les vagues en s’engouffrant dans la grotte sous-marine font jaillir à travers ce trou un geyser qui, selon la puissance de la vague, provoque un long souffle bruyant assez spectaculaire. Les personnes âgées de Tiarei racontent que lorsque le vent était favorable, le son de Teruaporea était audible jusqu’au village de Tiarei, distant de 4 km de là. Une vraie trompette à marée !

 

http://https://www.tahitiheritage.pf/trou-souffleur-tiarei/

 

On s’est bien amusé à écouter ce bruit, mais surtout à ressentir le vent fort qui nous arrivait en pleine face.

triudusouffleur1troudusouffleur2troudusouffleur3troudusouffleur4troudusouffleur5troudusouffleur6troudusouffleur7

https://youtu.be/J8OKqyDOpQU

https://youtu.be/T3hTVHYezI0

https://youtu.be/3jACLaMZ-Vo

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

4 réactions au sujet de « De découvertes en découvertes »

  1. Que de beaux paysages et que de belles rencontres !
    Et en gardant les pieds sur terre, avez-vous des plans pour gagner votre vie sur place ? pour vous loger ?
    En tout cas : MERCI BEAUCOUP POUR CE BLOG ! Cela donne envie. GROS BISOUS !

    1. Pour se loger on est chez un ami jusqu’ a fin janvier. Il nous fait un super prix donc ça vaut le coup. Côté boulot avec la crise c est pas simple. Il y a bcp d heure de route pour aller bosser donc c est complique. En plus les postes sont particuliers. Donc pour le moment on gère un peu avec nos économies. Mais on gère !!si on vous donne envie c est cool. Gros bisous 😘😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :