CASABLANCA

CASABLANCA

 

Toute la route vers Casablanca nous a fait déprimer. Déjà nous sommes partis dans une brume de folie, puis plus nous roulions plus le temps se couvrait. Il s’est même mis à pleuvoir. Au bout d’un mois sans voir une goutte d’eau nous étions bien surpris. Cette humidité était bien évidemment accompagnée d’une chute des températures. Nous avions hâte de récupérer notre colis à la douane pour retrouver notre petit coin de paradis au soleil.

 

A la zone de fret

La douane de Casablanca se trouve à l’aéroport Mohammed V à l’extérieur de la ville.  Nous sommes arrivés à la zone de fret après 2h20 de route par autoroute. Une fois garés sur le parking, nous nous sommes dirigés vers UPS. Nous avons été accueilli par un douanier qui a pris nos passeports en échange d’un badge pour rester dans l’enceinte du bâtiment. Il est parti avec notre document pour trouver notre colis. Une fois le colis identifié il nous a demandé d’attendre. Adrien était tout excité, nous allions enfin récupérer les pièces de notre 4×4, et pouvoir faire les réparations avec Yvan, un ami du camping qui a travaillé quelques années chez Toyota.

 

fretcasa1fretcasa2fretcasa3

 

Frais de douane

Vous n’imaginerez jamais le sourire d’Adrien quand il a ouvert le paquet avec le douanier, un vrai gamin devant un cadeau de Noël. Lorsque la conformité du colis a été vérifiée il a fallu payer les frais de douanes, uniquement en liquide. Adrien a été reçu par un douanier assez sympa qui lui a demandé juste 25% de la facture totale au lieu des 50% habituels. Nous sommes partis en quête d’un distributeur de liquide!! Nous sommes allés jusqu’au terminal de l’aéroport, au parking arrêt minute. Il y avait 10 minutes gratuites, on s’est dit qu’Adrien aurait le temps de retirer l’argent et de repartir. Et bien cela lui a pris beaucoup plus de temps. Dans le terminal il a fallu trouver les distributeurs qui n’étaient pas aux mêmes endroits en fonction des personnes à qui il a demandé. Après avoir retiré l’argent, il a fallu ressortir du terminal, et la sortie se trouvait à l’autre bout du bâtiment, à l’opposé du parking.

De retour chez UPS, Adrien se dirige pour payer à l’endroit ou le douanier l’attendait. Celui ci lui explique qu’il fallait payer avant le parking ou nous étions garé. Le voila reparti à pieds pour payer!!

Après toutes ces péripéties il est revenu fièrement avec notre colis.

 

De retour au camping

Nous avons repris l’autoroute de Marrakech très rapidement. Nous avions envie de retrouver notre maison roulante, un petit peu de chaleur et de soleil.

route1route2route3route4

 

Nous avons fait une petite halte sur l’autoroute pour nous acheter de quoi pique niquer puis avons continué notre périple. Nous avons été impressionné de la quantité de gros camions avec des chargements incroyables que nous avons croisé.

 

camions6camions1camions2camions3camions4camions5

Nous avons aussi constaté que la neige avait déjà bien fondu sur l’Atlas.

route5

 

Nous sommes arrivés à Agadir vers 18H. Nous sommes allés chercher un peu de graisse chez Toyota pour remonter les roulements. Nous avons pu observer un camion qui a eu un pneu qui a éclaté devant nous. Les enfants ont été très impressionnés.

pneuexplosé

 

Nous étions attendus de pieds fermes par Yves et Jocelyne, ainsi que Christine et Yvan. Nous étions bien contents de terminer cette route retour, mais heureux de cette escapade.

 

Un peu de mécanique

Yvan et Adrien ont travaillé sur le 4×4 dès le lendemain. Les roulements, moyeux et mains meneuses ont été changés, et plus aucun bruit sur la route!! Encore un énorme merci à Yvan.

 

mecanique1mecanique2mecanique4mecanique5mecanique6

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réactions au sujet de « CASABLANCA »

    1. pour eux tout se paie en liquide donc chacun sa facon de comprendre ce qui est dicté par la loi ou non . Cela nous a bien fait rire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :