PORTRAITS DE CONFINES PARTIE 2

PORTRAITS DE CONFINES PARTIE 2

 

imiouaddar1

Suite de nos portraits de nos amis confinés au Camping d’Atlantica Beach à Imi ouaddar.

 

Marie et Joël

 

MarieetJoël

 

Marie et Joël, retraités depuis 6 ans, anciens carde de santé et directeur financier. Ils habitent sur La Teste de Buch près d’Arcachon, et donc nous sommes presque voisins! Parisien de naissance, ils ont vécu dans la capitale près de 6 décennies. Bikers de cœur, ils sont adeptes de magnifiques balades et voyages sur leurs Harley Davidson.  Camping caristes depuis 2018 et déjà quelques milliers de kilomètres au compteur avec ou sans moto sur attelage.

Marie et Joël sont arrivés au Maroc fin février, et devaient repartir fin mars.

A l’annonce du confinement ils ont choisi de ne pas remonter sur Ceuta afin de ne pas ajouter aux centaines de camping car dejà sur place. Ils étaient dans la palmeraie de Tafraout, malheureusement sans commodités. Grâce à des connaissances marocaines, ils ont pu rejoindre notre camping, qu’ils trouvent confortable et bien entretenu, in extremis le 23 mars dernier.  Ils étaient donc les derniers arrivés (le camping n’acceptant plus de nouveaux arrivants), et se sont très bien intégrés au petit groupe, ou il y a une ambiance conviviale voire familiale.  Ils ont trouve que c’était une chance d’être entourés par 2 familles avec des enfants charmants.

Le soleil, la plage, les petits commerces et le port de pêche font de Imi Ouaddar un vrai village de vacances dont les habitants sont sympathiques et serviables. Toutefois, ils aimeraient retrouver leurs enfants, petits enfants (Gabriel, Emma, Sophie et Andréa), amis et maison qu’ils ont quitté il y a plus de 3 mois et qui leur manquent.

Ce séjour, cette période les auront marqué par leurs singularités. Ils se sont contentés sans frustration majeure de l’essentiel. Par contre, l’impossibilité de regagner leur “chez eux” est une véritable prise de conscience de l’importance qu’il représente.

Entre Avril et Juin, Joël et Marie devaient partir en Russie, en Slovénie, à Paris, Chambéry et Montpellier. Tout a été annulé mais c’est n’est que partie remise.

Ils souhaitent revenir au Maroc l’année prochaine si les conditions le permettent et ils espèrent retrouver certains compagnons “d’infortune” ici ou ailleurs, grâce auxquels ce confinement restera atypique mais ô combien supportable!!

 

Christine et Maurice

 

ChristineMaurice

 

Christine et Maurice sont retraités et voyagent depuis une dizaine d’année, d’abord en van puis en camping car.

Cette année, ils venaient pour la première fois au Maroc en camping car. Ils sont arrivés le 15 janvier et avaient prévu de rester 3 mois.

Lorsque le confinement a été annoncé ils étaient à Taghazout. Ils ont choisi de venir se poser au camping Atlantica Beach car il leur semblait agréable pour y passer cette période, de par sa  proximité avec la mer et le village, et le fait qu’il y avait peu de monde à ce moment la.

Ils vivent le confinement aussi bien que possible, mais aimeraient quand même rentrer chez eux car cela fait maintenant 5 mois qu’ils sont partis.

Christine et Maurice ont un jardin et un potager, ils ont également envie de revoir leurs enfants et petits enfants ainsi que leurs amis dès que cela sera possible. Durant ce confinement ils ont réservé 2 fois un bateau pour Barcelone, et donc les bateaux ont été annulés car impossibilité de s’arrêter en Espagne. Ils ont pu prendre le ferry de rapatriement jusqu’à Sète du 2 juin et ont donc quitté le camping hier, le 31 mai.

Ils pensent que cette pandémie aura un impact sur les libertés individuelles, et qu’ils le veuillent ou non, tout le monde sera touché.

Ils aimeraient revenir au Maroc car ils sont loin d’avoir tout vu, mais ils ignorent à l’heure actuelle si cela sera possible.

 

Annick et Didier

 

AnnicketDidier

 

Annick et Didier sont des retraités qui résident depuis 35 ans en Occitanie. Ils possèdent une caravane depuis 1985 et un camping-car depuis début 2014.

Ils sont entrés au Maroc le 1er Mars 2020 et devaient repartir début avril.

Ils ont accueilli calmement l’annonce du confinement et ont juste cherché un camping agréable pour passer ce moment. Ils sont contents de leur choix même s’ils ne pensaient pas à ce moment là qu’ils seraient encore là 10 semaines après.

Ils ont vécu sereinement leur confinement tout en commençant à trouver le temps un peu long et en regrettant de ne pas avoir une date sûre pour leur retour en France. En effet, ils ont réservé 3 billets de bateaux qui ont tous été annulé jusqu’à ce qu’ils soient rappelé pour prendre le bateau pour Sète le 26 mais dernier.

Ils souhaitaient en effet rentrer en France pour retrouver leur maison et éviter ainsi à leurs voisins d’entretenir la pelouse et surtout retrouver leurs enfants et leurs petits enfants.

Compte tenu de leur âge ils pensent qu’ils devront prendre des précautions même après le dé-confinement notamment en portant un masque même si le port de celui-ci n’est pas obligatoire.

Ils avaient bien sûr des projets de voyage pour les prochains mois soit une semaine aux Canaries en mai (vols annulés), 3 semaines en Dordogne en famille fin juillet-début août (en caravane et en mobile-home ) et 15 jours en Namibie en octobre sans compter quelques escapades en camping-car en France. Ils sont donc tributaires de la suite des événements sanitaire pour réaliser ou non tous ces projets.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :